ORIENTATIONS STRATEGIQUES

Pour maintenir une offre de soins pérenne, de qualité, efficiente et répondre aux besoins de la population du territoire, l’hôpital de Saint-Jean-d’Angély a fait évoluer ses activités et articule ses prises en charge en complémentarité avec le centre hospitalier de Saintonge, établissement support du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT).

 

La direction de l’hôpital a élaboré, avec l’appui des principaux responsables de la communauté médicale, un plan stratégique combinant plusieurs actions et mesures centrées sur les besoins de la population du territoire et la volonté de consolider les activités répondant à la demande de soins.

 

Ces orientations s’appuient sur les principes suivants :

  • Rendre lisible les parcours de prise en charge entre les centres hospitaliers de Saint-Jean d’Angély et de Saintonge afin de garantir qualité et accessibilité financière et territoriale pour la population,
  • Favoriser la complémentarité des deux centres hospitaliers et développer les échanges de temps médicaux,
  • Rendre lisible, pour la médecine de ville et les correspondants, les filières internes du centre hospitalier,
  • Développer une offre de service public solide, efficiente, qualitative et ouverte sur la ville.

 

Les orientations stratégiques du centre hospitalier de Saint-Jean-d’Angély s’inscrivent pleinement dans les principes fondateurs du projet médico-soignant partagé du GHT de Saintonge, avec une réflexion aboutie sur son rôle dans les différentes filières de soins.

Il s’agit pour l’établissement angérien de conforter son activité de proximité, en lien avec les besoins immédiats de son bassin de population, et de construire des parcours patients dans une logique de soins gradués avec passage de relais vers des plateaux techniques plus spécialisés.

 

Proximité et accessibilité aux soins

 

L’accueil des urgences
 

Avec près de 12000 passages en 2017, dont près d’1/4 ont été suivis d’une hospitalisation, le service d’accueil des urgences angérien demeure un maillon d’accès aux soins essentiel pour la population, notamment en période de permanence des soins (fermeture des cabinets de médecine de ville).

Il s’appuie sur un SMUR mobilisable par le SAMU 17 pour garantir un accès rapide aux soins urgents.

Son rôle primordial dans les prises en charge d’urgences vitales ou d’interventions dans des délais très courts pour limiter les risques de séquelles a été récemment renforcé dans le cadre de la consolidation de filière neuro-vasculaire pour la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Les urgentistes angériens ont été formés par l’équipe de neurologues de Saintes pour une détection et un diagnostic rapide à partir du service des urgences de Saint-Jean-d’Angély. Ils s’appuient pour cela sur le dispositif du télé-AVC qui permet une liaison et une coordination 24h/24 avec un neurologue.
 

 

Les activités de médecine
 

Elles sont organisées autour d’un plateau d’hospitalisation de médecine polyvalente et gériatrique de 60 lits. Ce plateau a vocation à assurer la prise en charge médicale globale de patients souvent poly-pathologiques et âgés, au plus près de leur lieu de vie.

En lien étroit avec la médecine de ville et les urgences, le service de médecine polyvalente et gériatrique est impliqué dans le diagnostic et la prise en charge de nombreuses pathologies.
Il intervient par ailleurs dans le suivi de pathologies chroniques et constitue ainsi un partenaire-clé du médecin traitant en secteur libéral et des médecins de spécialités en secteur hospitalier.

Les médecins gériatres et de médecine générale qui assurent le suivi de la prise en charge des patients hospitalisés s’appuient sur les avis et examens complémentaires des médecins spécialistes internes (en cardiologie, diabétologie, addictologie …) ou des spécialistes externes qui proposent également des consultations sur place dans le cadre de coopérations avec Saintes (en néphrologie, pneumologie, nutrition, médecine interne et infectiologie …).
 

 

Les activités chirurgicales
 

Depuis mi-juin 2018, le centre hospitalier décline son plan d’actions de gradation des plateaux techniques de chirurgie en renforçant la complémentarité avec le centre hospitalier de Saintonge.

Il s’agit de maintenir une offre de chirurgie publique de proximité à Saint-Jean-d’Angély et d’orienter les interventions les plus complexes ou nécessitant des équipements spécialisés vers Saintes qui dispose en outre d’un service de réanimation et d’une unité de surveillance continue à orientation chirurgicale.
Ces orientations conduisent à privilégier à Saint-Jean-d’Angély, une activité programmée voire de semi-urgence.

La création d’un hôpital de semaine de chirurgie de 10 lits, ouvert du lundi matin au vendredi après-midi, complété par une unité de chirurgie ambulatoire de 12 places (entrée et sortie du patient le même jour) répond à cet objectif.

Ces 2 unités seront prochainement installées à proximité du bloc opératoire dans des locaux rénovés offrant des conditions hôtelières agréables et des prestations de services facilitant le séjour du patient à l’hôpital.

Cette nouvelle organisation agit sur la nature des interventions réalisables sur l’établissement angérien sans toucher aux spécialités chirurgicales préexistantes : chirurgie viscérale et digestive, chirurgie orthopédique, urologique, gynécologique, chirurgie odontologique et chirurgie ophtalmologique.
 

 

La surveillance continue
 

A la jonction des prises en charge de médecine et chirurgie, l’établissement dispose d’une unité de surveillance continue polyvalente de 6 lits qui permet d’assurer une surveillance rapprochée pour des patients fragilisés et dont l’état de santé est susceptible de s’aggraver.
 

Son pôle de référence en soins de suite et de réadaptation (SSR) fait de l’hôpital de Saint-Jean-d’Angély un acteur incontournable du territoire pour l’ensemble des filières de soins
 

Une filière de soins comporte les différentes modalités de prise en charge pour une spécialité ou une pathologie donnée. Le dernier maillon est constitué, entre autres, par les services de soins de suite et de réadaptation (SSR). Cette orientation est proposée aux patients à l’issue de la phase aigüe dès lors que leur état de santé ne permet pas d’envisager un retour immédiat au  domicile.

Les orientations stratégiques prises, dans un contexte partenarial avec le centre hospitalier de Saintonge, permettent de conforter le rôle de référence en soins de suite et de réadaptation du centre hospitalier de Saint-Jean-d’Angély.

Ce pôle de 100 lits et 26 places va s’organiser, dans le cadre d’un projet architectural ambitieux, autour d’un plateau technique moderne comportant trois zones de rééducation dont une balnéothérapie complètement rénovée.

Outre son activité de soins de suite polyvalents, le centre hospitalier de Saint-Jean-d’Angély concentre désormais l’ensemble des mentions spécialisées de la rééducation en hospitalisation complète et en hôpital de jour.
 

 

Les différentes prises en charge proposées :
 

Les affections de l’appareil locomoteur

  • Profil des patients :
    Patients atteints de traumatismes ou d’affections de l’appareil locomoteur susceptibles d’avoir des conséquences sur l’état physique, fonctionnel, mental et social du patient.
     
  • Pathologies :
    Polytraumatismes, traumatologies du rachis, suites d’amputations, scolioses évolutives, affections neuromusculaires, chirurgie du handicap

 

Les affections neurologiques

  • Profil des patients :
    Personnes souffrant d’affections du système nerveux central et/ou périphérique, entraînant une dépendance et exposant à des complications, directement ou indirectement liées à l’affection neurologique, que ce soit au décours d’une hospitalisation en court séjour ou depuis le domicile dans le cadre du suivi d’affections neurologiques.
  • Pathologies :
    AVC avec troubles cognitifs, traumatismes crânio-encéphaliques graves, pathologies médullaires, affections démyélinisantes et pathologies neuro-musculaires quand un problème spécifique se surajoute (perte de marche/ spasticité/ troubles ventilatoires), maladies musculaires (dystrophies musculaires et myopathies) et neuro-dégénératives, paralysies cérébrales, polyhandicaps lourds

 

Les affections de la personne âgée poly pathologique

  • Profil des patients :
    Personnes âgées de plus de 75 ans poly pathologiques et/ou fragiles.
  • Pathologies :
    En hospitalisation complète :
    Pathologies somatiques et/ou psychiques (neurologiques, cardiovasculaires, infectieuses, oncologiques, psychiques ou cognitives, ostéoarticulaires etc…).
    En hospitalisation de jour :
    Suite d’une chute ou troubles de la marche
    Troubles cognitifs

 

Les affections cardiovasculaires

  • Profil des patients :
    Patients coronariens stables et insuffisants cardiaques
  • Pathologies :
    Pathologies cardiaques (cardiopathies ischémiques et/ou insuffisance cardiaque)
    Suites d’un syndrome coronarien aigu avec ou sans stenting coronaire

 

Les soins de suite et de réadaptation polyvalents

  • Profil des patients :
    Les patients ne sont pas en capacité de supporter une rééducation intensive (supérieure à 2 heures par jour) pour être pris en charge en soins de suite spécialisés
  • Pathologies :
    Même type de pathologie que pour les soins de suite spécialisés
     

Cette offre de soins de suite diversifiée positionne désormais le centre hospitalier de Saint-Jean-d’Angély comme un partenaire incontournable de l’ensemble des équipes médico-soignantes du territoire.