RECOMMANDATIONS / CONSEILS

 

 

Admissions programmées

Si votre admission a pu être programmée en accord avec le médecin du service qui vous accueillera, il est conseillé d’accomplir les formalités administratives à l’avance. L’attente, le jour de votre admission, s’en trouvera réduite.

 

   

Les objets de valeur

Ne gardez sur vous ni somme d’argent, ni objet de valeur (bijoux) ou objet non nécessaire au cours de votre séjour (carte bancaire).

Le Centre Hospitalier décline toute responsabilité en cas de perte ou de vol des objets de valeur non déposés, ainsi que des objets dont la nature ne justifie pas le dépôt (clés, téléphone portable).

Nous vous invitons à les confier dès votre arrivée au soignant de votre unité d’hospitalisation. Un inventaire sera dressé en votre présence.

Les objets de valeur déposés seront transmis immédiatement au coffre du Trésor Public auprès duquel vous pourrez les retirer à l’aide du reçu obtenu lors du dépôt et d’une pièce d’identité.

Si vous le souhaitez, vous pouvez les récupérer pendant votre hospitalisation. Un agent habilité du Centre Hospitalier vous les apportera. Ils seront alors sous votre pleine responsabilité. Vous pouvez vous adresser pour cela au cadre de santé.

 

Non divulgation de présence

Si vous souhaitez que votre présence dans l’établissement ne soit pas divulguée, vous pouvez le demander au moment de votre admission ou en cours de séjour.

       
 

 

Désigner une personne de confiance

Vous avez la possibilité en entrant à l’hôpital de désigner une personne de confiance qui peut être un parent, un proche ou le médecin traitant et qui sera consultée au cas où vous seriez dans l’impossibilité d’exprimer votre volonté et de recevoir l’information nécessaire à cette fin.

Si vous le souhaitez, la personne de confiance vous accompagne dans vos démarches et assiste aux entretiens médicaux afin de vous aider dans vos décisions.

Cette désignation est faite par écrit, elle est révocable à tout moment et devient caduque après votre sortie d’hospitalisation. La personne de confiance ne se substitue pas au patient.